Un peu de ciel et de poésie #6

GASTON PUEL, PAYSAGE NUPTIAL. Puisque tu es venue

Découvrez ici la vidéo :

"Puisque tu es venue", dans Paysage nuptial, de Gaston Puel, Ed. G.L.M., 1947.
Lecture : Adrien Pauchet
Réalisation : Karine Hulin
Production : Service Commun de la Documentation, Université de Paris, mars 2020

Puisque tu es venue

Puisque tu es venue par le chemin jonché de fruits éclatés puisque

ta main a saigné dans la mienne tu ne peux plus écorcher mon

visage tu ne peux plus t’égarer dans le hasard des tarots

Les cailloux ont joué ma patience

Le grillon t’a confondu avec l’enfance

Tu es prisonnière de mon regard perdu

Viens nous n’allons rien capturer : l’amour ne se compte plus sur

les doigts

Nous allons dormir l’un dans l’autre en repoussant le poing des

nuages jusqu’à l’aube de tous les jours

Viens Marchons sur la route de pollen pendant que les folles se

lamentent dans l’auberge

Gaston Puel, Paysage nuptial, Ed. G.L.M., 1947

Le poète français Gaston Puel (1924- 2013) a participé au mouvement surréaliste à partir de 1947. Il s’en éloigne dans les années 1950 et s’installe dans le Tarn. Il y crée un atelier d’imprimerie et fonde deux maisons d’éditions, dont La fenêtre ardente, qui publie de nombreux recueils de poésie  ainsi que des livres d’artistes. Il écrit une trentaine de recueils de poésie, dont Paysage Nuptial (1947), d’où est tiré le poème « Puisque tu es venue ». Ce poème est sélectionné dans l’anthologie de Pierre Seghers, Livre d’or de la poésie française contemporaine, Marabout, 1972. Nous retrouvons le texte sur le site Le bar à poèmes.

Pour en savoir plus sur l’oeuvre de Gaston Puel,  deux articles en ligne diffusés par la bibliothèque, via les bases de données :

. Clémence O’Connor, La Poésie comme espace méditatif? Sous la direction de Béatrice Bonhomme et Gabriel Grossi , French Studies, Volume 70, Issue 3, July 2016, Pages 482–483, https://doi-org.rproxy.sc.univ-paris-diderot.fr/10.1093/fs/knw121

. Michael Bishop, The French Review, vol. 84, no. 5, 2011, pp. 1036–1037. JSTOR, www.jstor.org/stable/41151872

Nos remerciements à Adrien Pauchet, qui nous fait découvrir cet auteur. “J’ai choisi ce poème pour son caractère lyrique et son sujet amoureux. La route de pollen  évoque pour moi la trajectoire imaginaire vers la personne aimée, elle offre un peu de ciel aux cœurs confinés.”

Retour à la page principale “Un peu de ciel et de poésie”

Share